Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/domainesjo/www/configuration.php:62) in /home/domainesjo/www/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/domainesjo/www/configuration.php:62) in /home/domainesjo/www/libraries/joomla/session/session.php on line 426
Histoire

Histoire


De attirèrent les anciennes populations. Au lieu dit on a découvert des sous " les hattes", c’est pourquoi nous avons retenu le nom DOMAINE DES HATTES .


Bien que les historiens n’ont pas trouvé de trace tangible à Marange, on peut supposer que comme dans les villages environnants , la vigne était présente à Marange au temps des Romains. Le poète Ausone, ne chantait-il pas les collines fertiles couvertes de vigne le long de la Moselle. Les bateaux chargés de vin circulaient vers les Pays-Bas et l’ Allemagne, le commerce était florissant. Au Moyen Age, la vigne est essentiellement liée aux abbayes. Trois grandes abbayes possèdent les terres et les pressoirs .

L’abbaye de Freistroff – l abbaye de Hesse- l’abbaye de Mouzon, ainsi que les Templiers de Pierrailles. Avec le développement du commerce au 12 et 13 siècle, la bourgeoisie se crée et comme les princes et les évêques , elle a à cœur de servir à sa table du vin de son domaine. Les bourgeois de Metz achètent des terres à Marange. La population du village étant fortement supérieure à celle des villages environnants , nous indique l’importance de la culture de la vigne. Tout est fait à la main , la vigne a besoin de bras.


Le recensement du 16 Mai 1800 fait état de 853 habitants, 172 maisons et 97 hectares de vignes ainsi que 10 pressoirs. En 1846 Marange possède 123 hectares de vigne ce qui fait dire que l’ apogée de la vigne à Marange est le milieu du 19 siècle. La vigne est une véritable monoculture qui fait vivre tout le village. Les vignes s’étendaient jusqu’à l’actuelle mairie . Mais c’est aussi le début du déclin de la vigne, car l’industrialisation de la vallée a détourné les bras de la vigne. De ce contexte vigneron, il nous reste deux symboles forts.


Le pressoir banal qui a été construit à la fin du 17 siècle. Ce pressoir a fonctionné pour la dernière fois en 1935, tous les autres pressoirs ont disparu.


Voici quelques chiffres le concernant : longueur de l’arbre 12mètres, longueur de la vis 5 mètres, poids de la pierre 2 tonnes , pression exercée sur le raisin 45tonnes.

Ce pressoir est réputé être un des plus grands d’ Europe et le plus ancien de France.


La chapelle des vignes : En l’an 1877 , le 7 octobre, fête de Notre Dame du St Rosaire, à l’issue des vêpres, Monsieur le curé Bastien à béni une chapelle élevée en l’honneur de Notre Dame de Lourdes par M et Mme Haquard sur leur terrain. Cette chapelle appelée encore Notre Dame des Vignes se situait au milieu des vignes.

Pour nous, nous avons planté nos premières vignes en 2003,10 ares d ‘auxerrois et pinot noir, puis vint le tour du pinot gris , du gamay et du gewurztraminer pour arriver actuellement à 1 hectare 20 .


Dégustation et visite gratuite

  • Téléphone : 03 87 35 72 90

    Nous nous ferons un plaisir de vous ouvrir nos portes ...